lundi 3 mars 2014

UNE HISTOIRE DU CINEMA N°12 : QU'EST CE QUI SE PASSE ?


LE LABOVIDEO EXTIRPE LES RÉCURRENCES DANS LE CINÉMA POUR LES RASSEMBLER DANS UNE GIALLOYEUSE TRANSVERSALITÉ TRANSALPINE (ESSENTIELLEMENT).


dimanche 16 février 2014

EXTRAIT PRE-LECTURE N°1




PRE-LECTURE N°1 (EXTRAIT) :"IL NE SUFFIT PAS D'AVOIR UNE IDEE"
Le Studio Des Gâtines dévoile partiellement une production hors-web de
RELECTURE.BLOGSPOT.COM
Où Deleuze et Guattari s'accordent sur les violons de Thibault Hazelzet.





vendredi 31 janvier 2014

UNE HISTOIRE DU CINEMA N°11 : FOU

Le labovideo extirpe les récurrences dans le cinéma pour les rassembler dans une gialloyeuse transversalité transalpine (essentiellement).



lundi 27 janvier 2014

Re-lecture numéro 08 : MONSTRATION N°2

LES RE-LECTURES REVIENNENT !
En attendant les prochaines Re-lectures avec Marlène Mocquet et Joël Person, voici les deux volets, en intégralité, de la re-lecture du vernissage de l'exposition collective "Les Nouveaux Monstres". La Vivienne Art Gallerie présentait des oeuvres inspirées elles-même du recueil de nouvelles "Les Nouveaux Monstres" de Marco Caramelli.



Re-lecture numéro 08 : MONSTRATION N°2




mardi 21 janvier 2014

Re-lecture numéro 08 : MONSTRATION N°1




LES RE-LECTURES REVIENNENT !
En attendant les prochaines Re-lectures avec Marlène Mocquet et Joël Person, voici les deux volets, en intégralité, de la re-lecture du vernissage de l'exposition collective "Les Nouveaux Monstres". La Vivienne Art Gallerie présentait des oeuvres inspirées elles-même du recueil de nouvelles "Les Nouveaux Monstres" de Marco Caramelli.


Re-lecture numéro 08 : MONSTRATION N°1




dimanche 24 novembre 2013

LA VIE DES GENS SAISON 1

LE STUDIO DES GÂTINES présente : 

LA COLLECTION "LA VIE DES GENS"

Cette mini web-série extirpe les images d'un film et redécoupe les séquences en autant d'épisodes d'un improbable feuilleton qui n'aurait rien à voir avec le scénario original (parfois, le scénario n'étant en rien original, il suffit d'un rien pour qu'il le devienne).
Cette opération, d'inspiration Dada, présente l'image comme matière picturale, décontextuée et recontextuée, allant jusqu'au bout des codes pour les casser et enfin, exercer le droit à l'appropriation de l'oeuvre.Des croquis d'un carnet impressionniste ou cubiste aux pastilles-access et bientôt pop up, Le Studio Des Gâtines rappelle aussi C. Marclay, M. Arnold, W. Burroughs, K. Schwitters, J. Cage pour cet agencement à prétention ludique, absurde, expérimentale et ô combien jubilatoire.


Saison 1

Extirpée des films :

 « The Man With The Power » 

de Nicholas Sgarro

« Je Suis Une Nymphomane » 

de Max Pécas 


LA VIE D'ÉRIC




LA GLOIRE LA DÉCHÉANCE ET L'EXTASE
Le Studio Des Gâtines lance une quête existentielle, des tréfonds absurdes des pouvoirs d'un homme, Éric, jusqu'aux sommets extatiques de ceux d'une d'une femme, Carole.







Premier épisode : « ÉRIC »

3'28, 1280x720, MPEG-4, Août 2013



Ayant peur de lui-même, Éric se rend chez son thérapeute qui tombe à son tour dans un abîme de confusions.
Une hypothèse d'étude est mis en place par les deux hommes afin de déceler la source des tous ces tracas. 




Deuxième épisode : « ÉRIC,C'EST UN PRÉNOM VIRIL »

2'00, 1280x720, MPEG-4, Août 2013



Éric a un problème : son prénom attise l'engouement des femmes.

Aussi, lorsqu'il rencontre Sili, la joueuse de flipper, il flippe de ne pas être à la hauteur.






Troisième épisode : « LA DÉMO D'ÉRIC »


2'59, 1280x720, MPEG-4, Juillet 2013



A force de pugnacité, Éric a finit par surmonter ses problèmes. Son coach y est pour beaucoup. Mais on ne fait pas d'omelette sans casser des oeufs.






Quatrième épisode : « LA FIANCÉE D'ÉRIC »


4'04, 1280x720, MPEG-4, Novembre 2013



On croyait Éric guérit de ses affres relationnelles. Ce n'était qu'illusion. Notre héros perd ici tout le crédit accordé par sa pugnacité, par le manque d'ambition qu'il manifeste envers Carole, sa fiancée.


Fiancée, qui par son sens de la révolte, sa répartie cinglante et le coup de théâtre qui clôt l'épisode, suscite beaucoup plus d'intérêt que ce pauvre Éric veule et maladroit.






Cinquième épisode : « C'EST À N'Y PAS CROIRE »


5'04, 1280x720, MPEG-4, Novembre 2013



Il s'est passé quelque chose dans cette cage d'ascenseur. Rescapée, la belle et troublante Carole n'est plus la même à son réveil ; et le piètre Éric qui n'y voit toujours rien... C'est à n'y pas croire !  






Sixième épisode :  « LE PROBLÈME DE CAROLE»


3'42, 1280x720, MPEG-4, Novembre 2013



Où l'encombrant et pitoyable Éric est définitivement éjecté de la série, qui se concentre sur la belle et troublée Carole qui, elle aussi, on l'aura compris, est bardée de problèmes.





dimanche 13 octobre 2013

LA VIE DE CAROLINE & JEAN : RETROSPECTIVE

LE STUDIO DES GÂTINES présente : 

LA COLLECTION "LA VIE DES GENS"

Cette mini web-série extirpe les images d'un film et redécoupe les séquences en autant d'épisodes d'un improbable feuilleton qui n'aurait rien à voir avec le scénario original (parfois, le scénario n'étant en rien original, il suffit d'un rien pour qu'il le devienne)Cette opération, d'inspiration Dada, présente l'image comme matière picturale, décontextuée et recontextuée, allant jusqu'au bout des codes pour les casser et enfin, exercer le droit à l'appropriation de l'oeuvre.
Des croquis d'un carnet impressionniste ou cubiste aux pastilles-access et bientôt pop up, Le Studio Des Gâtines rappelle aussi C. Marclay, M. Arnold, W. Burroughs, K. Schwitters, J. Cage pour cet agencement à prétention ludique, absurde, expérimentale et ô combien jubilatoire.


Saison 2

Extirpée de
« La Notte Dei Dannati» 
(La Nuit Des Damnés) 
de Filippo Walter Ratti

LA VIE DE CAROLINE & JEAN


LA VIE DE COUPLE
Le Studio Des Gâtines explore les tourments de la vie d'un couple, Caroline et Jean (Danielle et John en version italienne).


Résumé des épisodes précédents :

Premier épisode : « JE NE SUIS PAS LÀ »

Accaparé par un livre de Mickey, Jean refuse de répondre au coup de téléphone du ministre de l'intérieur qu'il semble pourtant apprécier.
Il répète sans arrêt à sa femme qu'il n'est pas là pour qu'elle dise qu'il n'est pas là au ministre de l'intérieur.
Ce qu'elle fait, avec son petit rire charmant.
Mais la lettre la plus étrange qu'elle n'aie jamais lu vient noircir le ciel bleu de notre couple.
Quand Jean ordonne à Caroline qu'ils vont se coucher, on sent bien que l'ellipse annonce la fin de l'épisode.



Deuxième épisode : « TARINDRÔLE »

Le diable gît dans les coins. Jean s'est enfin dé-scotché de mickey mais s'est trouvé une autre lubie : le TARINDRÔLE. Un sujet qui finit par cristalliser la crise de communication au sein du couple.
Un manque de compréhension (mais qui peut comprendre Jean?) qui s'accentue au fil du temps qui passe inexorablement.On sent chez Caroline une certaine lassitude dans sa dernière réplique, après le générique de fin de ce deuxième volet de leur aventure.



Troisième épisode : « JEAN »

Jean gonfle. Il va bientôt éclater. Il nous gonfle aussi, Caroline n'en peut plus. Et en plus, au moment où elle a besoin de lui, il n'est pas là.
La dernière scène, heureusement pour la suite du scénario, le rachète cependant car au fond, c'est un type bien. Surtout en cas d'explosion.




Quatrième épisode : « NON, JE NE SUIS PAS FOLLE »

Jean devient violent. La lune est sa religion et il tente le prosélytisme sur Caroline qui devient folle.
C'est alors que La maitresse du château vient soulager Caroline en lui offrant des perspectives saphiques...
Et ce pauvre Jean qui ne voit rien.




Cinquième épisode : « UNE VÉRITÉ FUMEUSE »



Où l'on va enfin comprendre ce que fiche Jean dans cette histoire : pas grand chose.C'est un vrai con; présomptueux, misogyne, fumeux, au propre comme au figuré.Et dire que Caroline le supporte encore...

samedi 12 octobre 2013

COLLECTION "LA VIE DE"
«LA VIE DE "CAROLINE ET JEAN"
d'après « La Notte Dei Dannati» 
(La Nuit Des Damnés) 
de Filippo Walter Ratti


Quatrième épisode 

 "NON, JE NE SUIS PAS FOLLE"

CAROLINE EST DEVENUE FOLLE!


Saura-t-elle retrouver la raison ?